Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tricentenaire jean-jacques rousseau

  • Tricentenaire Jean-Jacques Rousseau : Lettre à Christophe de Beaumont

    monique cottret,bernard cottret,protestantisme et lumières,jean-jacques rousseau,protestantisme et religion naturelle,protestantisme et philosophie

     Comme toutes les commémorations, le tricentenaire Jean-Jacques Rousseau voit se multiplier les publications et les ré-éditions. Les éditions InFolio apportent leur contribution à l'effort, avec cette Lettre à Christophe de Beaumont, préfacée, puis postfacée par Monique et Bernard Cottret.

    Dans leur présentation, Bernard et Monique Cottret situent historiquement ce texte et évoquent Genève, la Suisse et la France, la situation des Eglises protestantes et les troubles interminables qui minent le catholicisme en plein siècle des Lumières (convulsionnaires, jansénistes et jésuites), montrant à la faveur du texte un "Rousseau des paradoxes", assez insaisissable, surtout en matière de foi.

    L'occasion aussi de voir ce bref entretien avec Monique Cottret:

     

  • Assemblée du Désert 2012

    Qui sera/seront l(es) historien(s) intervenant(s) et le thème de l'année 2012 au Musée du Désert? 

    Ne faisons pas durer cet insoutenable suspense plus longtemps: ce 2 septembre, vous aurez l'immense intérêt, mesdames et messieurs de venir entendre :

    8619.jpg

    Bernard et Monique Cottret sur Jean-Jacques Rousseau! Après un livre à 4mains, une conférence à 2voix.

    Source : http://cottret.voila.net/

  • Jean-Jacques Rousseau à 20ans

    84626100222000L.gif"Avant d'être des classiques, ils furent des originaux". Ainsi se résume la série dans laquelle s'inscrit Jean-Jacques Rousseau à 20ans. Le principe est simple et plaisant : prendre un auteur devenu sérieux, le replacer dans la décennie de ses 20-30ans qui en général le fut moins, et initier par ce biais le lecteur à son oeuvre.

    Or cette année est celle du tricentenaire de la naissance de Rousseau, et la petite biographie de Claude MAZAURIC arrive à point pour que jeunes et moins jeunes (re)découvrent l'un des philosophes les plus marquants des Lumières et fameux renégat du protestantisme.

    Comme le dit l'auteur, "nous avons tous en nous quelque chose de Rousseau", tant sa pensée a imprégné les siècles qui ont suivi : une revendication de la liberté individuelle, une pensée égalitariste, et un humanisme très optimiste qui culmineront dans la Révolution française, participant à forger notre mentalité d'aujourd'hui. 

    Au travers de son adolescence et de sa vie de jeune adulte, le lecteur suit les pérégrinations d'un autodidacte instable, aventureux, orgueilleux, curieux de tout, doué, contradictoire. Le ton est enjoué - trop - mais on suit la formation de Jean-Jacques, ses aventures sentimentales avec Mme de Warrens (qui le recueille lors de sa première fugue), religieuses (il abjure le protestantisme de sa Genève natale, théorise la "religion naturelle"), mondaines, musicales, et l'on se prend à la lecture à de ce bouquin agréable, un peu rock'n'roll.

    En bref, une première approche qui remplit bien son rôle (le principe et le format fonctionnent bien), mais aurait gagné à davantage de distance. Les ombres du personnage, la profonde dissociation qu'il opère entre la théorie et la pratique, méritaient un traitement plus iconoclaste.