Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

protestantisme et musique

  • Ce que nos pères chantaient II : c'est pour bientôt!

    Capture d’écran 2017-07-01 à 17.10.21.png

     

    Suite au succès du CD « Ce que nos pères chantaient », la chorale de la Mission Timothée continue d’explorer l’hymnologie protestante évangélique en interprétant les plus connus d’entre eux. Un nouvel opus sortira mi-juillet, de quoi commémorer dignement les 500ans de la Réforme!

     

    La majorité des chants sont issus du répertoire revivaliste, mais on trouvera aussi quelques Psaumes et, surtout un "A toi la gloire" ample, baroque, et magnifique. Les formations alternent entre choeurs, grandes chorales, chorales avec solos ; tout en respectant le style d'origine des chants, la foi et une orchestration parfois très originale leur donne une grande fraîcheur musicale.

     

    Il vous est déjà possible d'entendre quelques extraits ici: Avec des cris de joie.fr

  • Le chant des siècles : d'où viennent nos cantiques?


    Capture d’écran 2016-07-18 à 17.29.47.png

    Les protestants chantent et c'est même à cela qu'on les reconnaît. Un jeune anversois qui fut présent à Strasbourg en 1545 a donné ce témoignage extraordinaire du culte qui s'y tenait à l'Eglise française :

     

     On chante quelque psaume de David ou une autre oraison prise du Nouveau Testament, laquelle psaume ou oraison se chante tous ensemble, tant homme que femme, avec un bel accord, laquelle chose est belle à voir. Car il vous faut entendre que chacun a un livre de musique en sa main, voilà pourquoi ils ne se peuvent desborder. Je n’eusse jamais pensé qu’il eut été tant plaisant et délectable comme il est. Je fus bien cinq ou six jours au commencement , quand je voyais cette petite assemblée, laquelle étant expulsée de tout pays pour avoir maintenu l’honneur de Dieu et son Evangile, je commençai à pleurer, non par tristesse, mais de joie en les entendant chanter de si bon cœur, comme ils chantent, rendant grâce au Seigneur, qu’il lui a plu de les amener en place où son nom est glorifié. Jamais créature ne saurait croire la joie que l’on a quand on chante les louanges du Seigneur en la langue maternelle, comme on chante ici.[1]

     

    Leur histoire et leur foi ont donc produit une hymnologie riche qui a traversé les siècles pour constituer les recueils que nous utilisons aujourd'hui.

     

    Ce livre (qui manquait) nous permet de découvrir l'origine et les circonstances dans lesquelles ont été écrits un certain nombre de cantiques, dont certains sont devenus des classiques (comme Amazing Grace) : bien entendu on y trouve des Psaumes des Réformes (même si la Réforme française est traitée un peu rapidement), mais aussi des hymnes du XVIIe allemand, du piétisme, du méthodisme et des différents Réveils - tant il est vrai que le Réveil est toujours associé à un renouveau du chant. Des anecdotes saisissantes (par ex : "Gardé en vie par un cantique" p.336), et plus souvent, les drames de la vie, viennent éclairer la composition de textes qui nous édifient encore aujourd'hui. On soulignera aussi le caractère très international de la sélection (Amérique, Angleterre, France, Suisse, Suède...) et la mine d'informations intéressantes qu'il contient.

     

    Ainsi, qu'il mène la louange, y participe en tant que fidèle, ou qu'il s'intéresse à la musique sacrée, le lecteur comprendra tout ce que le culte peut gagner, en profondeur et en signification, d'un tel éclairage. Un livre vraiment bienvenu!

     

    [1] Emile DOUMERGUE, Essai sur l’histoire du culte réformé, XVIe-XIXe s., Paris, Fischbacher, 1890, p.30, p.16

     

    A écouter aussi :

     

    Capture d’écran 2016-07-18 à 18.19.11.png

     

  • Bach : Musique au château du ciel (John Eliot Gardiner)

    Capture d’écran 2015-01-20 à 18.05.56.pngLe célèbre chef d'orchestre John Eliot Gardiner a publié fin 2014 une biographie-événement de Jean-Sébastien Bach,  chez Flammarion : Musique au château du ciel, que vous pourrez trouver à la Librairie Jean Calvin. L'occasion de scruter de plus près le rapport de Bach à la musique et à la foi.

    Il fut l'invité de Vincent Josse dans la Matinale de France Musique. Possibilité d'entendre leur entretien ici:

     

  • La parfaite table de chevet du gentilhomme protestant : n°50

    gentilhomme protestant.jpg

    Le N°50 de la "parfaite table de chevet du gentilhomme protestant" est... 

    Carton Invitation Karl Barth.jpg

    Cliquer sur le carton pour lire la suite.

  • "Avec des cris de joie": petite histoire d'un cantique populaire (III)

    Illustration JEM Avec des cris de joie.pngNous laissons là le monument à la naissance d' "avec des cris de joie", son auteure et la garrigue cévenole des seventies, bien qu'il faille l'avouer, nous aurions volontiers prolongé le séjour. La salle à manger illustrée d'une fresque exotique (je tâcherai de retrouver une photo), les repas en commun, les serviettes "Mahanaïm" "Avec joie et simplicité de coeur" en orange, les guitares, les cigales et l'odeur des pins. 

    Notre music trip met le cap vers l'étranger. Allumez le poste, mettez la fréquence Jeunesse en Mission. Nous allons assister à l'envol d' "Avec des cris de joie". 

    Lire la suite.

  • "Avec des cris de joie": petite histoire d'un cantique populaire (II)

    Assemblée en pleine nature - été 1974.pngAprès une première étape au temps du "renouveau de louange francophone", des premiers camps à "Mahanaïm" et des assemblées bohèmes dans la pinède d'Anduze, nous reprenons la route, en black and white, de la "musique des origines". Fréquence nostalgie de rigueur.

    Le sous-titre du chapitre pourrait être : Où l'on découvre qui est le/la mystérieux/se auteur/e d' "avec des cris de joie"

    Lire la suite...