Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

patrick streiff

  • John Wesley d'après ses sermons

    Capture d’écran 2016-04-22 à 17.38.46.png

    John Wesley (1703-1791) est le principal artisan du Réveil méthodiste au XVIIIe siècle ; son impact a façonné la spiritualité évangélique et la culture anglo-américaine (et au-delà) jusqu'aujourd'hui - le FC Barcelone n'a-t-il pas été créé par une groupe de jeunes protestants méthodistes en 1892?

     

    Pourtant, le personnage est peu connu en France. De même, pour connaître quelle fut sa pensée théologique, nous ne disposons d'aucun texte systématique: Wesley n'a pas écrit de somme identique à l'Institution de la Religion Chrétienne... En fait, c'est la prédication de la Parole (associée  à une hymnologie renouvelée) qui va jouer un grand rôle dans le le développement du méthodisme : on estime, d'après son journal, que Wesley a prêché près de 50 000 fois.

     

    L'ouvrage de Patrick Streiff représente donc une première en français : il dévoile la conception wesleyenne de Dieu, de la conversion, du salut, et bien sûr, de la sanctification (jusque dans des domaines très concrets comme celui de l'argent), mais aussi des "moyens de grâce", à travers cette "dogmatique irrégulière" que constituent les sermons qui nous sont parvenus.

     

    Accessible, agréable à lire, enrichissant à bien des niveaux, le livre donne aussi la parole au principal intéressé, en citant (et traduisant) un grand nombres d'extraits. Des colonies américaines à l'Afrique en passant par l'Angleterre de la révolution industrielle, le réveil méthodiste constituera une puissance missionnaire, philanthropique, et sociale aussi originale que novatrice. Nous avons accès ici, dans une belle synthèse, au coeur de son message - et des questionnements théologiques qu'il peut susciter.