Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

neal blough

  • Les révoltés de l'Evangile

    Capture d’écran 2017-03-27 à 17.14.54.png

    En 1500, l’Europe se proclame chrétienne mais beaucoup pensent que l’Église, malade, a besoin d’être renouvelée. Parallèlement à la rénovation humaniste, représentée par Érasme, émerge la Réforme de Luther et de Zwingli.

     

    Dans un premier temps, le désir de changement et l’opposition à Rome unissent les réformateurs. Mais, dans les années 1520, les choses s’emballent : la contradiction entre la poussée subversive de l’Évangile et les institutions séculaires provoquent des ébranlements violents dans l’Empire germanique et la Confédération helvétique. Comment répondre à ces révoltes ? De quelle révolution théologique sont-elles le signe ? Quelle spiritualité voit alors le jour ?

     

    C’est à travers la vie et l’engagement emblématiques de Balthasar Hubmaier (1480-1528), prêtre catholique allemand converti au zwinglianisme, penseur d’une église professante et du baptême des adultes, que l’historien Neal Blough fait le récit inédit de la naissance de l’anabaptisme. Ce retour à la foi apostolique issu de la Réforme communale sera condamné par les réformateurs comme hérétique, associant pleinement ses défenseurs au combat social qu’a été le mouvement paysan.

     

    Un retour aux origines d’une confession chrétienne pratiquée par plus d’un million de fidèles aujourd’hui.

     

    Professeur d’histoire du christianisme à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine et directeur du Centre Mennonite de Paris, Neal Blough est l’auteur de Christologie anabaptiste, et a dirigé le collectif Jésus Christ aux marges de la Réforme.

     

  • Redécouvrir les Psaumes

    neal blough,christophe paya,emile nicole,matthieu richelle,jacques buchhold,louis schweitzer,james hely hutchinson,anthony perrot,laurent clémenceau,psaumes,étude de la bible,ancien testament,culte,liturgie

    neal blough,christophe paya,emile nicole,matthieu richelle,jacques buchhold,louis schweitzer,james hely hutchinson,anthony perrot,laurent clémenceau,psaumes,étude de la bible,ancien testament,culte,liturgieL’ouvrage, issu d'un colloque à la Faculté de Théologie Evangélique de Vaux-sur-Seine, permet effectivement une redécouverte du Psautier.

    Les auteurs ne s’engagent pas à approfondir et commenter chacun des Psaumes (ce n’est pas leur intention, d’autres livres répondent déjà à ce besoin) mais ils équipent le lecteur de nombreuses clés d’interprétation et suscitent une réelle envie de relecture.

    Ce livre est de ce point de vue une bonne introduction, complète et rafraichissante. Il a parmi ses atouts, celui d’éloigner du lecteur la tentation d’une appropriation superficielle voire utilitariste des Psaumes, tout en le gardant  d’une distanciation académique « froide ». Les différents éclairages littéraires, herméneutiques, théologiques, exégétiques, qu’apportent chacun des auteurs, lèvent certaines zones d’ombre pour nous présenter ces poèmes bibliques sous un nouveau jour. Par exemple, l’article d’Emile Nicole : "Ces Psaumes qui nous dérangent", redonne aux psaumes d’imprécations - que l’on serait tenter d’ignorer faute de savoir comment les lire et les prêcher - toute leur portée et leur puissance.

    Puis pour donner plus d’ampleur et de perspective à la réflexion, s’ajoutent des exposés sur l’interprétation des Psaumes dans l’histoire et leur place dans la pratique chrétienne contemporaine (la prière, les chants, la prédication, les cultes). Mentionnons l’apport des remarques pertinentes de Neil Blough à ce sujet, ainsi que les suggestions pratiques et vivantes de Christophe Paya. L’ouvrage conviendra très bien à des pasteurs ou étudiants en théologie, moins à des lecteurs peu familier avec le raisonnement et le vocabulaire théologique (les encadrés sur le texte ancien et la littérature proche orientale, ainsi que les riches développements sur le messianisme sont d'une approche plus difficile).

    Découvrir la Table des matières.

  • Chrétien, l'autre nationalité: le nouveau dossier de Christ Seul

    Chretien-l autre nationalite.jpgLa quête de reconnaissance des évangéliques dans l'espace public, leur désir d'influencer le politique, et de promouvoir des "valeurs chrétiennes" pose un problème théologique grandissant au sein des églises.

    L'enquête magistrale du sociologue Philippe Gonzalez (Que ton règne vienne, Labor et Fides), a récemment permis une prise de conscience des dangers de cette prétention.

    Le dernier dossier de Christ Seul (Editions Mennonites) revient, en quelques brefs articles, sur cet enjeu de taille : comment comprendre cette double appartenance du chrétien au Royaume de Dieu et à la "cité d'en-bas"?

    Pour ce faire, les auteurs questionnent différents slogans ayant cours dans le monde évangélique, véhiculés notamment par les chants de Jeunesse en Mission :

    Qu'est-ce que cela veut dire quand l'on proclame le nom de Jésus-Christ sur notre pays? Faut-il prier pour avoir un président chrétien? Faut-il militer pour une reconnaissance de l'héritage judéo-chrétien dans nos pays occidentaux ? Que penser de la devise "Changer les coeurs pour changer la nation", etc...

    Autant de questions abordées avec clarté, simplicité, et dont le mérite est de dévoiler les nouvelles confusions à la mode tout en insistant sur l'appartenance première du chrétien à la "cité d'en-haut".

    Ce dossier constitue une nouvelle étape dans la prise de conscience nécessaire de ces dérives, mais demanderait d'aller plus loin. Dans un article de 2005, paru dans Théologie évangélique, Sébastien Fath faisait une distinction utile entre la recherche d'une "Cité de Dieu" ou de "Dieu dans la cité". 

    Les évangéliques français seraient, en général, plutôt partisans de "Dieu dans la cité", c'est-à-dire d'une influence positive de la foi, dont les répercussions sociales accepteraient le jeu laïque/démocratique sans chercher de suprématie. Une ambition moindre que la "Cité de Dieu" et l'espoir d'un dominion chrétien, théocratique, où la Loi de Dieu serait imposée à toute la société.

    Or il me semble que "Cité de Dieu" et "Dieu dans la Cité" participent au fond d'un même état d'esprit, même s'il se coule dans des moules politiques différents, laïque/démocratique ("Dieu dans la Cité") ou théocratique ("Cité de Dieu"). Et cet esprit est celui que motive une quête de reconnaissance, de visibilité et, malgré tout d'appartenance au monde, sous prétexte de "témoignage" (quels compromissions ce terme n'aura-t-il pas suscité!). 

    Quoiqu'il en soit, un dossier qui arrive à point et rentre dans des préoccupations importantes. A lire, donc!

    Contributeurs: Neal Blough, Nicolas Farelly, Philippe Gonzalez,Christophe Paya, Michel Sommer, Marie-Noëlle von der Recke, Thomas Gyger.

  • Les mennonites : la conférence de Neal Blough en ligne

    cycle au temps des mennonites,neal blough,histoire du protestantisme,réforme radicale,mennonites-anabaptistes,anabaptisme,mouvements évangéliques,pacifisme

     - Le 15 juin 2012, nous avons eu le plaisir de recevoir Neal Blough, professeur d'histoire de l'Eglise à la FLTE (Vaux s/Seine), pour une conférence introductive passionnante à l'histoire des mennonites. 

    Vous pouvez l'écouter sur le site de la Librairie Jean Calvin :

    écouter la conférence.

    - Nous profitons aussi de l'occasion pour vous prévenir qu'un documentaire sur les mennonites sera diffusé sur France 2 ("Presence protestante") le 15 juillet 2012 à 10h : Mennonites, une vie de partage.

  • Visite guidée : la collection "Perspectives anabaptistes"

    perspectives-anabaptistes2.jpgNeal Blough, notre orateur de ce vendredi 15 juin, est aussi le directeur d'une collection aux Editions Excelsis, qui commence à s'étoffer sérieusement : "Perspectives anabaptistes".

    En voici la ligne théologique et spirituelle:

    "Théologiens, historiens, sociologues appartenant aux églises qui tirent leur origine de la « Réforme radicale » du XVIe siècle partagent réflexions et expériences. Cette collection est dirigée par Neal Blough, professeur d'histoire à la Faculté Libre de Théologie Évangélique de Vaux-sur-Seine et par Claude Baecher professeur au Bienenberg en Suisse."

    Vous pouvez reconnaitre les livres grâce au sabre détruit, symbole de paix renvoyant à la prophétie d'Esaïe 2.4: 

    "Martelant leurs épées, ils en feront des socs, de leurs lances ils feront des serpes.  On ne brandira plus l'épée nation contre nation, on n'apprendra plus à se battre".

    LIRE LA SUITE.

  • Les mennonites : conférence de Neal Blough à la Librairie Jean Calvin

    Cliquez dessus pour agrandir:

    Les mennonites - Neal Blough conference.png

    Et pour en savoir plus: 

    Bibliographie Mennonites.png

    Vous pouvez aussi cliquer dans les tags sur "cycle au temps des mennonites"

  • Mennonites d'hier et d'aujourd'hui : une petite synthèse indispensable

    produit_f0m2futo9i7ntn90kgghbsxbac.jpgNous vous parlions récemment des Mennonites du Mexique, photographiés par Larry Towell, communauté radicale et famélique sous son objectif, mais belle à sa manière, et ô combien touchante. Pourtant les Mennonites sont loin de se résumer à ces colonies pittoresques : ils représentent aujourd'hui une tradition présente sur tous les continents (Du Paraguay au Canada en passant par le Kenya et la Hollande...), et extrêmement diversifiée. 

    En une 50aine de pages, rigoureusement claires et accessibles à tous, Neal Blouh nous introduit dans l'histoire et l'identité d'une communauté de foi qui, sommes toutes et malgré bien des épreuves, a traversé les siècles. Des persécutions, aux pérégrinations sur toutes les routes du monde, de l'élan missionnaire à la coloration multiculturelle, voilà un aperçu d'une richesse qui mérite d'être connue. C'est certainement le premier livre à lire sur le sujet, et il FAUT le lire.

    Et si vous doutez encore, lisez la recommandation de Marc Lienhard (Monsieur Luther), qui dit tout cela avec bien plus de classe et d'autorité!