Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

myriam gilet

  • Une "relique" oubliée de l'amiral de Coligny

    shpm,conférence protestantisme,myriam gilet,gaspard de coligny,guerres de religion,calvinisme,C'est par ce titre, aussi intrigant que malicieux, que s'annonce la prochaine conférence de la Société d'Histoire du Protestantisme de Montpellier.

    Elle sera donnée le samedi 3 décembre 2011 (16h), au Temple de la rue Brueys, par Mme Myriam GILET, docteur en histoire à l'Université Paul Valéry - Montpellier 3.

    En voici la présentation:

    "La presse a longuement parlé à la fin de l'année 2010 de la fabuleuse épopée du crâne d'Henri IV, retrouvé chez un couple de retraités parisiens... 

    Myriam Gilet nous invite à une histoire tout aussi extraordinaire, la redécouverte qu'elle a faite d'une relique oubliée de l'Amiral de Coligny !!
     
    Gaspard de Coligny (1519-1572), seigneur de Châtillon, a consacré sa vie au service de la royauté. 
    Élevé dans la religion catholique, il adhère aux idées de la Réforme au cours de sa captivité (1557-1558) à la suite de la bataille de Saint-Quentin contre les Espagnols où il lit et médite la Bible.
    Il jouit d'une grande faveur à la cour d'Henri II qui le nomme amiral de France en 1552.
    Mais ses idées vont finir par lui attirer l'hostilité de Catherine de Médicis et du camp des catholiques, mené par la famille des Guise. Le 22 août 1572, Coligny est victime d'un attentat, derrière lequel se profilent Catherine de Médicis et plus vraisemblablement les Guise, commandités ou non par l'Espagne.
    Cet attentat manqué provoque, dans les deux camps, colère et angoisse et déclenche le massacre de la Saint-Barthélemy, le 24 août 1572, qui commence par l'assassinat de l'amiral
    Son corps est jeté par la fenêtre de sa maison, mutilé par la population, traîné dans la boue et lancé dans la Seine..."