Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

martyr

  • Les révoltés de l'Evangile

    Capture d’écran 2017-03-27 à 17.14.54.png

    En 1500, l’Europe se proclame chrétienne mais beaucoup pensent que l’Église, malade, a besoin d’être renouvelée. Parallèlement à la rénovation humaniste, représentée par Érasme, émerge la Réforme de Luther et de Zwingli.

     

    Dans un premier temps, le désir de changement et l’opposition à Rome unissent les réformateurs. Mais, dans les années 1520, les choses s’emballent : la contradiction entre la poussée subversive de l’Évangile et les institutions séculaires provoquent des ébranlements violents dans l’Empire germanique et la Confédération helvétique. Comment répondre à ces révoltes ? De quelle révolution théologique sont-elles le signe ? Quelle spiritualité voit alors le jour ?

     

    C’est à travers la vie et l’engagement emblématiques de Balthasar Hubmaier (1480-1528), prêtre catholique allemand converti au zwinglianisme, penseur d’une église professante et du baptême des adultes, que l’historien Neal Blough fait le récit inédit de la naissance de l’anabaptisme. Ce retour à la foi apostolique issu de la Réforme communale sera condamné par les réformateurs comme hérétique, associant pleinement ses défenseurs au combat social qu’a été le mouvement paysan.

     

    Un retour aux origines d’une confession chrétienne pratiquée par plus d’un million de fidèles aujourd’hui.

     

    Professeur d’histoire du christianisme à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine et directeur du Centre Mennonite de Paris, Neal Blough est l’auteur de Christologie anabaptiste, et a dirigé le collectif Jésus Christ aux marges de la Réforme.

     

  • Dernière livraison du BSHPF: portraits de Calvin en pasteur

    bshpf.jpgCalvin est à l'honneur de deux articles d'un très beau tryptique consacré au thème de la pratique de la consolation dans la tradition protestante. Ou comment les "larmes réformées", celles des martyrs, des endeuillés, des malades ont été essuyées par leurs pasteurs. 

    Calvin y apparait sous un angle méconnu : sa doctrine, ses lettres et sermons montrent en lui un réformateur en actes du ministère pastoral. Pierre JANTON ("La non-violence et le martyr chez Calvin")s'attache au cas spécifique des martyrs, et au lien indissoluble que Calvin maintient entre fidélité à Dieu et fidélité au Roi, impliquant le refus de la réponse armée aux persécutions (de plus en plus tentante à cette période)  et l'acceptation apaisée de la providence de Dieu. Sa parole d'exhortation "à la tonalité vibrante", entre fermeté et compassion, tend à faire reluire la vie céleste pour faciliter le détachement du monde, et préserver la foi. 

    Olivier MILLET ("Doctrine réformatrice et pratique humaniste de la consolation chez Calvin") montre le lien profond qui unit chez Calvin la consolation et la doctrine elle-même, dont la fonction est replacée dans le contexte de la pratique humaniste de l'époque (Erasme principalement). Surtout, apparait chez le Réformateur une quête d'authenticité dans l'expression de la compassion - il s'agit de "revêtir les passions" de l'affligé, pour que les mots adressés soient vrais et portent. La consolation requiert pour le pasteur "une intelligence affective des êtres", d'origine divine. 

    Ces études, aussi théologiques qu'historiques, sont suivies d'un exposé sur Drelincourt, pasteur de "l'orthodoxie réformée" (XVIIe) et dont la "médecine de l'âme", qui a été l'une des préoccupations principale de sa carrière, trouve forme dans Les visites charitables (1665-1669). Ce manuel met en scène 61 visites du pasteur à ses fidèles souffrants, et veut synthétiser (en 5gros volumes!) tous les types d'afflictions humaines et leur réponses appropriées. Erudit, passionnant et touchant, de la plume de Marianne CARBONNIER.

    A lire: Bulletin de la Société de l'Histoire du Protestantisme Français, Tome 157, Juillet-Août-Septembre 2011, Droz

  • Lire l'Apocalypse (I) : L'Apocalypse de Jean, une lecture thématique, Gordon CAMPBELL

    i009008.jpg

    Recension descriptive du propos et de l'ambition du commentaire de Gordon CAMPBELL, L'Apocalypse de Jean, une lecture thématique ; je manque hélas d'outils (et de connaissance d'autres commentaires sur le livre) pour un avis vraiment éclairé ; il serait intéressant de pouvoir discuter telle ou telle interprétation et de pointer quelques aspects qu'on eût souhaité plus étayés. Peut-être aurons-nous l'occasion dans le futur de revenir et d'enrichir cette fiche, quand on en saura davantage. Disons que c'est une fiche provisoire. Cela dit, il s'agit d'un travail énorme de par sa rigueur et son originalité.

    Lire la fiche.