Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

méthodisme

  • Le méthodisme, un tison tiré du feu

    Capture d’écran 2017-08-01 à 18.00.44.png

     

    Les éditions Ampelos ont eu l'idée judicieuse de publier une histoire du méthodisme en français. 

     

    Rares sont nos compatriotes qui connaissent le méthodisme,la confession de George W.Bush et Hillary Clinton. Encore plus rares sont ceux qui savent que le méthodisme a eu son heure de gloire en France et qu'il a été à l'origine d'un fort mouvement de réveil religieux.


    Né au Royaume-Uni dans les années 1730, le méthodisme en a rapidement débordé les frontières pour porter aux quatre coins du monde un message évangélique et humanitaire qui jouera un rôle clé dans la fondation de l'Armée du salut en 1865. Cet ouvrage complet et détaillé présente le méthodisme, ses doctrines, son histoire et ses représentants depuis son origine jusqu'à nos jours en donnant une vision globale de son importance. Il permet de mieux comprendre la théologie de ce mouvement, beaucoup plus influent que ses 70 millions de membres dans le monde ne le laisseraient penser, notamment pour l'avènement de la postmodernité et de la "culture pop", comme l'a montré Mark Alizart.

     

  • Semf 2016 - Les oeuvres éducatives du méthodisme français

    Capture d’écran 2016-11-25 à 12.16.15.png

     

    Rendez-vous samedi (26 novembre 2016) à l'IPT de Montpellier pour la journée annuelle d'études de la Semf (Société d'Etudes du Méthodisme Français), consacrée aux oeuvres éducatives du méthodisme français.

     

    Voir l'argumentaire et le programme

     

    A cette occasion, vous pourrez vous procurer le volume qui regroupe les participations des deux années précédentes, Facettes du méthodisme français, dirigé par Jean-Louis Prunier et Jean-François Zorn.

  • John Wesley d'après ses sermons

    Capture d’écran 2016-04-22 à 17.38.46.png

    John Wesley (1703-1791) est le principal artisan du Réveil méthodiste au XVIIIe siècle ; son impact a façonné la spiritualité évangélique et la culture anglo-américaine (et au-delà) jusqu'aujourd'hui - le FC Barcelone n'a-t-il pas été créé par une groupe de jeunes protestants méthodistes en 1892?

     

    Pourtant, le personnage est peu connu en France. De même, pour connaître quelle fut sa pensée théologique, nous ne disposons d'aucun texte systématique: Wesley n'a pas écrit de somme identique à l'Institution de la Religion Chrétienne... En fait, c'est la prédication de la Parole (associée  à une hymnologie renouvelée) qui va jouer un grand rôle dans le le développement du méthodisme : on estime, d'après son journal, que Wesley a prêché près de 50 000 fois.

     

    L'ouvrage de Patrick Streiff représente donc une première en français : il dévoile la conception wesleyenne de Dieu, de la conversion, du salut, et bien sûr, de la sanctification (jusque dans des domaines très concrets comme celui de l'argent), mais aussi des "moyens de grâce", à travers cette "dogmatique irrégulière" que constituent les sermons qui nous sont parvenus.

     

    Accessible, agréable à lire, enrichissant à bien des niveaux, le livre donne aussi la parole au principal intéressé, en citant (et traduisant) un grand nombres d'extraits. Des colonies américaines à l'Afrique en passant par l'Angleterre de la révolution industrielle, le réveil méthodiste constituera une puissance missionnaire, philanthropique, et sociale aussi originale que novatrice. Nous avons accès ici, dans une belle synthèse, au coeur de son message - et des questionnements théologiques qu'il peut susciter.

  • "Je serai fusillé" : un missionnaire évangélique dans les tranchées

    Capture d’écran 2016-01-19 à 15.02.09.png


    Les éditions Ampelos poursuivent leur précieuse publication de documents sur le protestantisme dans la Grande Guerre. 

     

    Le journal de Jules-Philippe Guiton appartient à la catégorie, rare à son époque, des pacifistes et objecteurs qui refusent la Guerre au nom d'un commandement spirituel : "Tu ne tueras point". L'homme appartient à une importante famille méthodiste, et il est pasteur missionnaire au Lesotho - terrain qui fut celui de Casalis, Arbousset, etc.

    Comme l'écrit Patrick Cabanel dans la préface, le journal de Guitton est remarquable à plusieurs égards. Il choisit de désobéir en plein coeur de la guerre, sachant qu'il encourt le peloton d'exécution. Puis il permet au lecteur d'accéder à son for intérieur : ses convictions évangéliques, sa critique prophétique des instances protestantes qui légitiment la guerre, qualifiant le patriotisme d'idolâtrie:

    "Le patriotisme, qui est le culte de la Patrie, est une idolâtrie. Si pur que soit l'objet d'un culte, serait-ce à une mère chérie, tout culte qui ne s'adresse pas au Dieu trois fois saint est une idolâtrie."

    Il joint la parole aux actes, allant jusqu'à sortir de sa tranchée pour sauver un blessé allemand. 

    L'affaire remontera jusqu'au Ministre de la Guerre, mais qu'adviendra-t-il de lui? Un témoignage touchant de non-compromission.

     

    Jules-Philippe Guiton, "Je serai fusillé!" Journal d'un pacifiste chrétien, préface de Patrick Cabanel, Ampelos, 2015, 10€ ♥♥♥

  • Le méthodisme dans l'histoire de France

    Capture d’écran 2015-11-20 à 16.09.22.pngLa Librairie Jean Calvin accompagnera ce samedi la Journée annuelle de la Société d'Etude du Méthodisme Français.

     

    "Le Méthodisme dans l’histoire de France. Aspects de l’histoire du méthodisme national et régional"
     
    samedi 21 novembre 2015, de 9h à 16h

    à la Faculté de théologie protestante de Montpellier,
    salle des Actes,
    (45 avenue Villeneuve d'Angoulême),
    (parking ; tram L2 et L4, arrêt Nouveau-Saint-Roch).
     
    Le but de la journée est de présenter l’œuvre des différentes branches issues du mouvement méthodiste présentes en France et dans l’espace francophone à partir de 1791.

    Nul repli cependant sur un pré-carré français méthodiste, au contraire, mais une volonté de faire connaître le rayonnement du méthodisme français dans des communautés régionales du pays et au delà de ses frontières, malgré son caractère minoritaire et l’intégration d’une grande partie de ses communautés locales dans l’Église réformée de France en 1939.

    Chacune des études de cas permettra de mesurer combien à travers ses implantations locales en France, ses relations, sa presse et ses œuvres diverses, le méthodisme français a apporté une contribution remarquable au protestantisme national et international.
     
    Programme de la journée :
     
    « Les années françaises de Marc Zimmermann, pasteur d’une paroisse suisse méthodiste en Gascogne (1946-1962) », par Madeleine Kneicht-Zimmermann, professeur honoraire d’histoire et de littérature française dans l’enseignement secondaire, écrivain, lauréate du prix Jean-Thorens, décerné par la Société Vaudoise d'Histoire et d’Archéologie, pour l'ensemble de ses ouvrages.-
     
    « La Normandie, tête de pont de l'implantation du méthodisme en France », par Jean Guérin, docteur en histoire, administrateur de la Société d’Histoire du Protestantisme en Normandie.- 
     
    « Deux Églises pour une même mission. Approche historique du méthodisme en Alsace », par Christian Gunter, enseignant honoraire en lettres, ex attaché territorial, chargé du service culturel (musées, archives), à la mairie de Bischwiller, président de l'Association Française d'Enseignement Biblique.- 
     
    « Matthieu Lelièvre (1840-1930), pasteur, journaliste et historien méthodiste», par Jean-Louis Prunier, pasteur de l’Église protestante unie de France, doctorant en histoire contemporaine à l’IPT-Montpellier, président de la Société d’Études du Méthodisme Français.
  • Petite histoire radiophonique des "Ecoles du dimanche"

    Capture d’écran 2015-01-10 à 17.21.42.pngLes "Ecoles du dimanche" font partie de la culture protestante, et ont joué un rôle important dans l'instruction religieuse des enfants. Malgré cela, on les connaît assez mal...

    Anne Ruolt, spécialiste du sujet, répond aux questions de Franck Belloir sur Radio Alliance +, à propos de son livre paru à L'Harmattan

    Voir aussi du même auteur, deux autres titres passionnants:

     Capture d’écran 2015-01-10 à 17.13.10.png Capture d’écran 2015-01-10 à 17.20.15.png  Capture d’écran 2015-01-10 à 17.20.40.png 

  • Autour de l'histoire du protestantisme, ces prochains jours

    La fin de la semaine sera intense pour l'étude de l'histoire du protestantisme. A ne pas manquer donc:

     

    11903.jpg"Les Rabaut, témoins et témoignages du second Désert huguenot"

    Après-midi d'étude, avec le participation de Celine Borello (Université de Mulhouse) et Dieter et Heidi Gembicki (Genève).

    Société d'Histoire du Protestantisme de Montpellier - Vendredi 14 novembre (14h30-17h) - Institut Protestant de Théologie  

     

    "Le méthodisme dans l'Histoire de France"

    Journée d'étude, voir le programme.

    Société d'Etude du Méthodisme Français - Samedi 15 novembre (9h-17h) - Institut Protestant de Théologie 

    12212 (1).jpg

    "1761-1762, le voyage en France du frère Morave Fries, un road-movie spirituel"

    avec Dieter et Heidi Gembicki.

    Société d'Histoire du Protestantisme de Nîmes et du Gard - Samedi 15 novembre (16h) - Maison du protestantisme de Nîmes.

  • Hymnologie méthodiste : un chapitre à découvrir

    8624.jpgA l'occasion de la journée d'études de la SEMF (détails ici), petit clin d'oeil à Wesley dans un livre où à priori on ne l'attendait pas. Le Christ des lumières, de Bernard Cottret, consacre un chapitre passionnant à la « sainte scène musicale » du XVIIIe s.

    « L’assemblée méthodiste est une assemblée qui chante… » écrit-il. Loin d’être une tautologie, cette affirmation replace en perspective un élément décisif de l’expansion du méthodisme : le chant. Il est possible d’affirmer qu’ « ils furent, au moins autant que les sermons, et sans doute davantage, l’instrument privilégié de la prédication méthodiste, en s’adressant au cœur et à l’esprit des fidèles » (p.142). Or l’étude du méthodisme implique aussi la connaissance de sa théologie et de sa spiritualité, composantes essentielles de sa dynamique historique.       

             Concluant un superbe panorama passant par Bach et Haendel, l’hymnologie méthodiste y est analysée à la jonction de l’histoire et de la théologie. En grande partie forgée dans une réaction au « rationalisme d’Eglise » qui tend à enfermer le Christ dans l’humain Jésus, le méthodisme insiste sur le serviteur souffrant, une « mystique du sang » et la valeur expiatoire de son sacrifice. A la fois résolument orthodoxe et lyrique, collectif et personnel, le chant wesleyen contribue, auprès des populations défavorisées sous l’effet de l’industrialisation, à l’appropriation existentielle d’un Christ Dieu et Sauveur.

    A lire pour en savoir plus : Bernard Cottret, Le Christ des Lumières, Jésus de Newton à Voltaire, « La sainte scène musicale », Paris, Cerf/CNRS, 2011, pp 119-150, 8€

    Ecouter : le dialogue de Bernard Cottret et Franck Belloir au sujet du livre.

     

  • L'hymnologie méthodiste : journée d'étude du 16 novembre 2013

    87143.jpgA noter dans vos agendas, et à ne pas manquer, la journée d'étude sur l'hymnologie méthodiste :

    Sources et usages de l’hymnologie dans le méthodisme

    Soutien pratique et théologique

    Ou comment le chant dans les assemblées du "Réveil" méthodiste s'est présenté comme une réponse à la prédication, et une partie intégrante de celle-ci.

    Elle se tiendra sous l'égide de la SEMF et de la SHPM dans la "Salle des Actes" de l'IPT de Montpellier, le 16 novembre 2013 (de 9h à 17h).

    Au programme, quelques "pointures" dont Bernard Cottret, que l'on se réjouit d'entendre sur le sujet:

    Télécharger l'argumentaire et le programme ici.

    Télécharger le Bulletin d'inscription.

  • La sanctification dans le méthodisme - 10 novembre 2012

    john_wesley_1.gifLa jeune Société d'Etudes du Méthodisme Français organise une journée d'études sur "La sanctification dans le Méthodisme, controverse et fécondité d'une notion théologique". La centralité de la sanctification-régénération dans les Réveils méritait bien que l'on s'y penche.

    Lieu : Institut Protestant de Théologie - Faculté de Montpellier

    Horaire :  9h-17h, le samedi 10 novembre 2012

    Programme : consultable ici.

    S'y associeront la Société de l'Histoire du Protestantisme de Montpellier, et vos libraires, qui apporteront les éléments bibliographiques les plus appropriés...

    Venez nombreux!