Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

histoire du protestantisme

  • Documents huguenots à prix cassés

    La vie d'un livre est une vie généralement injuste; les impondérables commerciaux s'immiscent dans un domaine qui n'a pas de prix. C'est le cas de certains livres soldés, dont la valeur documentaire, culturelle et sentimentale dépasse leur valeur commerciale (qui fluctue tant!) et qui se retrouvent, le prix cassé, dans les caisses des libraires ou des bouquinistes. 

     

    Ainsi en est-il de ces "documents huguenots", naguère publiés par Max Chaleil, annotés et présentés par les meilleurs, que vous trouverez à 5€ à la Librairie Jean Calvin - dans la mesure des stocks disponibles, qui décroissent à vue d'oeil. L'occasion de compléter votre bibliothèque de classiques.

     

    Capture d’écran 2017-08-11 à 13.48.25.png            Capture d’écran 2017-08-11 à 13.54.55.png


    Capture d’écran 2017-08-11 à 13.49.04.png

    Capture d’écran 2017-08-11 à 13.49.47.pngCapture d’écran 2017-08-11 à 13.47.49.png                                                     

  • 500 ans de protestantisme dans le Gard

    Capture d’écran 2017-08-05 à 14.17.52.png

     

    Le pays de Vidourle-Camargue connait une présence protestante qui a laissé sa trace au cours de l'histoire. A l'occasion des 500 ans de la Réforme, un ensemble d'expositions, d'événements et de conférences sont à voir, notamment à Aigues-Mortes, mais pas que. 

     

    Voici le programme à télécharger : 

     

    Capture d’écran 2017-08-05 à 14.13.53.png

  • Le méthodisme, un tison tiré du feu

    Capture d’écran 2017-08-01 à 18.00.44.png

     

    Les éditions Ampelos ont eu l'idée judicieuse de publier une histoire du méthodisme en français. 

     

    Rares sont nos compatriotes qui connaissent le méthodisme,la confession de George W.Bush et Hillary Clinton. Encore plus rares sont ceux qui savent que le méthodisme a eu son heure de gloire en France et qu'il a été à l'origine d'un fort mouvement de réveil religieux.


    Né au Royaume-Uni dans les années 1730, le méthodisme en a rapidement débordé les frontières pour porter aux quatre coins du monde un message évangélique et humanitaire qui jouera un rôle clé dans la fondation de l'Armée du salut en 1865. Cet ouvrage complet et détaillé présente le méthodisme, ses doctrines, son histoire et ses représentants depuis son origine jusqu'à nos jours en donnant une vision globale de son importance. Il permet de mieux comprendre la théologie de ce mouvement, beaucoup plus influent que ses 70 millions de membres dans le monde ne le laisseraient penser, notamment pour l'avènement de la postmodernité et de la "culture pop", comme l'a montré Mark Alizart.

     

  • Protestants, résistants et déportés à Natzweiler-Struthof

    Capture d’écran 2017-07-12 à 16.20.00.png

     

    Au cours des mois de novembre et de décembre 1943, six collégiens, un surveillant, leur directeur, tous résistants, sont arrêtés à l'Institut de Glay, dans le Doubs.

     

    Le parcours singulier de ces hommes, l'entraide entre déportés derrière les barbelés, le lien indestructible d'amitié fraternelle qui s'est créé entre frères de misère, les échanges épistolaires entre revenants, et proches des disparus, le témoignage constant de Pierre Rolinet (très engagé pour la mémoire de la déportation), donnent naissance à un très beau nouveau livre sous la plume de Jean-Pierre Marandin.

     

    Nous aurons certainement l'occasion d'en reparler ici, mais voici une publication de choix autour du protestantisme, de la déportation, et du KL-Natzweiler, qui vient s'ajouter à l'édition du témoignage de Jean-Paul Krémer, jeune mennonite alsacien déporté pour avoir refuser le salut hitlérien au lycée.

     

    Capture d’écran 2017-07-12 à 16.12.43.png

  • Entretien avec Patrick Cabanel dans La Gazette de Nîmes

    La Gazette de Nîmes a consacré son Entretien à Patrick Cabanel, à l'occasion de la sortie du très réussi Protestantisme français, la belle histoire (Alcide).

     

    réforme,histoire du protestantisme,protestantisme français,patrick cabanel,minorités religieuses,religion et politique,république

  • (Conférence) Place et engagement des femmes dans le protestantisme du XVIème siècle à nos jours

    Capture d’écran 2017-06-15 à 18.04.13.png

  • Luther, t.II dans la Pléiade

    La Bibliothèque de la Pléiade édite un deuxième volume des Oeuvres de Luther, un must pour les 500ans, de ce théologien qui fut aussi un grand littérateur de langue allemande. Luther, en papier bible, dans une collection sobre et prestigieuse, créée par un club de protestants, dont Gide et Schlumberger...

    Capture d’écran 2017-05-02 à 13.30.39.jpeg

     

    luther,luther500,réforme,réforme,réforme500,pléiade,gallimard,réformation,histoire du protestantisme,luthéranisme,protestantisme

     

    luther,luther500,réforme,réforme,réforme500,pléiade,gallimard,réformation,histoire du protestantisme,luthéranisme,protestantisme

  • Protestantisme, la belle histoire

    Une merveille est arrivée, que vous trouverez chez tous les bons libraires et dans les Musées protestants de France et de Genève : La protestantisme français, la belle histoire (XVIe-XXIe).

    Capture d’écran 2017-04-27 à 14.30.18.png

     

    Il s'agit d'une histoire du protestantisme français originale : à partir d'objets tirés des différents musées du protestantisme, Patrick Cabanel retrace les cinq siècles d'histoire d'une minorité active. Remarquablement écrite, illustrée, servie par un design moderne excessivement élégant, elle condense une sorte de Musée huguenot idéal.

     

    Les plus chanceux pourront le découvrir ce week-end à La Force, en Dordogne, à l'occasion du colloque annuel des musées protestants qui se tiendra à la Fondation John Bost.

     

     

     

  • Eugénie Bost, femme de tête, de coeur et de foi

    Capture d’écran 2017-03-31 à 10.28.57.png

    Les Asiles de La Force sont aujourd’hui une Fondation et, sur le plan symbolique, une véritable institution dans le domaine du travail social et médico-social. Si cette année l’on célèbre cette création, on ne manque pas de souligner le travail titanesque de John Bost et, pour la première fois, on y associe l’œuvre, non moins considérable, de sa digne et infatigable épouse : Eugénie.

     

    Car elle est sur tous les fronts tant la tâche est immense. Epouse exemplaire de son John qu’elle a su attendre patiemment elle ne cesse de prendre soin de sa santé et de l’entourer de mille tendresses pour lui rendre la vie plus aisée même si, parfois, l’humeur de son époux  vire à l’orage. Mère, elle prodigue des soins attentionnés et renouvelés à ses trois enfants et sait associer une immense tendresse et une fermeté non moins nécessaire au milieu de tant d’affairement. Meurtrie qu’elle a été par le décès de sa seconde fille, elle ne cesse d’être tiraillée par l'inquiétude pour leur santé, sans négliger leur éducation tant spirituelle, morale qu’intellectuelle. Mais sa charge ne s’arrête pas là car héritière d’un vaste domaine, elle comprend, très vite, qu’il lui faut en tirer le meilleur pour entretenir sa grande maisonnée. La famille, qui reçoit sans cesse, a aussi de nombreux domestique ; mais il lui faut assurer la rentabilité optimale du domaine pour soutenir l’entretien des différents asiles construits peu à peu par John. 

     

    Quand elle ne se transforme pas en négociante de vins, de terres, elle entretient une vaste correspondance amicale. Amicale, mais pas seulement car cette correspondance nourrit aussi le vaste réseau de soutien nécessaire à l’œuvre. D’ailleurs, n’est-ce pas elle aussi qui apaise les conflits, les tensions, quasi quotidiens qui chahutent le bon fonctionnement d’un travail toujours en plein développement. Et puis, il lui faut aussi soulager son mari en rédigeant des rapports, des dossiers…

     

    Multiples tâches qui font d’Eugénie l’orchestratrice d’un travail qui ne connaît pas de cloisonnement contrairement  à notre société du XXIe siècle qui ne sait que trop compartimenter. Ni John ni Eugénie ne souhaite séparer car cette unité –cette union ?- constitue le cœur de cette œuvre et lui procure son souffle et sa dynamique. 

     

    Autant dire qu’avec la publication de ce journal dont nous devons l’initiative à Gabrielle Cadier-Rey nous pénétrons le poumon d’une œuvre évangélique issue du Réveil protestant. Gabrielle Cadier-Rey nous offre ici des notes qui viennent utilement compléter un texte qui se lit vite et facilement car plein de vie et d’entrain. Dans sa préface, si personnelle, Laurent Gervereau nous annonce cette vitalité. 

     

    Ce journal démontre une fois de plus que la foi vécue n’est pas vanité mais sanctification en vue du dévouement et du service de l’autre.

     

    FB

    Et pour ceux qui souhaitent écouter la conférence de Gabrielle Cadier-Rey, c'est par ici : 

    http://www.librairiejeancalvin.fr/index.php/ljc/Multimedia/Conferences/Le-journal-d-Eugenie-Bost

  • Les révoltés de l'Evangile

    Capture d’écran 2017-03-27 à 17.14.54.png

    En 1500, l’Europe se proclame chrétienne mais beaucoup pensent que l’Église, malade, a besoin d’être renouvelée. Parallèlement à la rénovation humaniste, représentée par Érasme, émerge la Réforme de Luther et de Zwingli.

     

    Dans un premier temps, le désir de changement et l’opposition à Rome unissent les réformateurs. Mais, dans les années 1520, les choses s’emballent : la contradiction entre la poussée subversive de l’Évangile et les institutions séculaires provoquent des ébranlements violents dans l’Empire germanique et la Confédération helvétique. Comment répondre à ces révoltes ? De quelle révolution théologique sont-elles le signe ? Quelle spiritualité voit alors le jour ?

     

    C’est à travers la vie et l’engagement emblématiques de Balthasar Hubmaier (1480-1528), prêtre catholique allemand converti au zwinglianisme, penseur d’une église professante et du baptême des adultes, que l’historien Neal Blough fait le récit inédit de la naissance de l’anabaptisme. Ce retour à la foi apostolique issu de la Réforme communale sera condamné par les réformateurs comme hérétique, associant pleinement ses défenseurs au combat social qu’a été le mouvement paysan.

     

    Un retour aux origines d’une confession chrétienne pratiquée par plus d’un million de fidèles aujourd’hui.

     

    Professeur d’histoire du christianisme à la Faculté libre de théologie évangélique de Vaux-sur-Seine et directeur du Centre Mennonite de Paris, Neal Blough est l’auteur de Christologie anabaptiste, et a dirigé le collectif Jésus Christ aux marges de la Réforme.