Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

galériens protestants

  • "Les protestants fuient la France" : Didier Poton à la Librairie Jean Calvin

    Capture d’écran 2015-06-03 à 16.08.45.png

    Capture d’écran 2015-06-03 à 16.09.11.png

  • Histoire des souffrances du sieur Elie Neau

    13981.jpgElie Neau est né en Saintonge, en terre protestante. Comme beaucoup de ses «  pays  », il est embarqué comme mousse à 12 ans à La  Rochelle, d’où une flotte nombreuse dessert les Caraîbes et le Canada. Avant même la Révocation de l’Edit de Nantes, et devant les persécutions qui s’étendent dans le pays protestant d’Aunis et de Saintonge, il s’établit à Boston, et demande à la Couronne d’Angleterre sa naturalisation.

    Commandant de navire marchand, établi à New York, il est capturé par un corsaire français, ramené à Saint-Malo, et condamné aux galères à perpétuité pour avoir quitté le royaume sans autorisation, mais surtout pour être de la religion réformée. Elie Neau fait partie des 1551 protestants condamnés aux galères. À pied, la chaîne rejoint Marseille. Elie Neau est un protestant opiniâtre, qui fait du prosélytisme, ce qui lui vaut l’ire du ministre de la Marine et une incarcération dans des conditions terribles au château d’If. Libéré en 1698 grâce à l’intervention de l’ambassadeur d’Angleterre, Elie Neau regagne New York.

    La dernière étape de la vie de Neau sera consacrée à la création d’une «  école pour les Africains  » : les esclaves noirs (et quelques Indiens) de New York.

    Didier Poton est professeur d'Histoire à l'Université de La Rochelle, spécialiste de l'histoire du protestantisme français. 

    Bertrand Van Ruymbeke est professeur d'Histoire à l'université Paris VIII, spécialiste de l'histoire nord-américaine.

    Ils ont notamment publié aux Indes savantes : Les Huguenots et l'Atlantique, 2 volumes (ouvrage co-dirigé avec M. Augeron).