Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

antoine nouis

  • Protestants dans la Guerre d'Algérie

    Caumont-AUmonier-Couv1-552x353.png

    Notre président a fait un discours aux mots choisis - se voulant "historique" - sur la Guerre d'Algérie, pour dépasser l'enfermement mémoriel. Comment les protestants confrontés à ces "temps de malheur" de la Guerre d'Algérie (1954-1962) les ont-ils vécus? L'hebdomadaire Réforme a publié toute une série de témoignages ; mais les documents et mémoires se sont multipliés ces derniers temps, et pasteurs, aumôniers et laïcs donnent leur version des "évènements". Petit tour d'horizon :

    11209.jpg

     

     

    1/Michel CAUMONT, Aumônier en Algérie, Journal du pasteur Caumont, Ampelos, 2012:

    En 1957, Michel Caumont reçoit son ordre de mobilisation. Il part en Algérie et laisse sa femme et ses trois enfants. Pendant 6 mois, il tient un journal quasi quotidien qu'il nous livre ici, 50 ans plus tard, pour l'anniversaire de l'indépendance de l'Algérie. Antoine Nouis (directeur de Réforme) nous en donne la préface. Lire la suite...

     

     

     2/Elisabeth SCHMIDT, La tristesse des abandons, Souvenirs d'une femme pasteur pendant la guerre d'Algérie, 1958-1963, Armand Colin, 2012

    abandons.jpg

     Il s'agit là d'une réédition (très soignée), présentée et annotée par Gabrielle Cadier-Rey et Vincent Duclerc. Jeune militante de la CIMADE durant la Seconde Guerre mondiale pour l’aide aux persécutés, première femme consacrée pasteur de l’Église réformée de France, Élisabeth Schmidt (1908-1986) rejoint le 2 octobre 1958 la paroisse de Blida-Médéa, aux confins de la riche plaine de la Mitidja et des plateaux du Tell. Son ministère va s’exercer en pleine guerre qui ne dit pas son nom. L’arrivée au pouvoir du général de Gaulle n’a pas encore modifié son cours. Elle s’intensifie même avant de basculer dans une guerre dans la guerre, la lutte sanglante opposant les partisans de l’Algérie française et les autorités de la République imposant l’indépendance algérienne. Lire la suite...

    3/Roby BOIS, Sous la grêle des démentis, Récits d'Algérie 1948-1959, L'harmattan, 2009

    9782296095632r.jpg



    Roby Bois, "religieux", est un de ces missionnaires envoyé en terre chaouie à Menâa pour prêcher l'évangile aux "indigènes" musulmans. Mais face à la dégradation des relations entre les communautés et l'intervention de l'armée, il s'interroge sur le sens de sa mission. Lire la suite...

  • La Convention Chrétienne des Cévennes et son café littéraire

    St-Hippolyte-temple-01.jpgCe week-end se tiendra la Convention Chrétienne des Cévennes (les 12, 13 et 14 octobre 2012 à Saint-Hippolyte-du-Fort), vénérable institution aux origines revivalistes.

    Comme les années précédentes, la Librairie Jean Calvin y organisera un café littéraire, auquel vous êtes cordialement invités. Parmi les écrivains : Eric Denimal, Frédéric Travier (auteur d'une biographie de André Adoul), Matthieu Richelle (professeur d'Ancien Testament à la faculté de Vaux), Daniel Poujol, et Antoine Nouis (directeur du journal Réforme). 

    Nous dresserons également une table garnie des meilleurs mets littéraires!

  • Livres et matériel d'évangélisation II - Le guide de l'identité protestante (Jean-Luc Mouton - Antoine Nouis)

    Mouton - Nouis.jpgComme le fait remarquer Claude Baty dans sa préface, il y a du guide touristique dans ce « Guide de l’identité protestante » ; c’est sans doute ce qui le rend si attractif : abondamment illustré (avec des photos récentes !), il conduit le visiteur de cette contrée un peu particulière au gré d’explications succinctes et très diversifiées (sous forme de notices). 

    Constitué de 5 chapitres il aborde : 1) Les mots-clés (comment se repérer dans la diversité protestante : qu’est-ce que le Méthodisme, le Piétisme, le Congrégationalisme…) – et de ce point de vue il ne s’adresse pas seulement au néophyte, mais à tous ceux qui se sentent dans le flou ; 2) Les principes et convictions (Baptême, Cène, Evangélisation, Droits de l’homme…) ; 3) L’Histoire et les institutions ; 4) Les principaux lieux ; 5) Les figures les plus marquantes. 

    Il a le mérite de proposer un balayage assez complet, particulièrement ouvert (sur le plan géographique et « dénominationnel »), jouant avec quelques idées reçues, et d’être facile et agréable à lire. Mais comme toutes les présentations qui se veulent « rassembleuses », celle-ci est influencée par une conception pluraliste du protestantisme (ce qui est différent d’une conception « plurielle »). Ce parti-pris altère la qualité du chapitre 2 « Les principes et les convictions », dont les notices sont facilement réductrices, teintées d’humanisme bien-pensant. Au sujet de la Cène, de l’homosexualité, du divorce, du culte ou de l’avortement, le lecteur s’avoue frustré par les tartes à la crème (« l’attention au prochain et le respect infini de ce qu’il est », « la première mission de l’Eglise est d’être un témoin de la miséricorde de Dieu au cœur de la misère humaine… »). A vouloir rendre claire une confession multiforme, on ne peut éviter de tomber dans certains raccourcis.

    Le « Guide » remplit donc sa mission informative, avec les limites que nous signalons ; il s’adressera aux curieux qui ne connaissent pas le protestantisme, quitte à préciser ensuite les choses si l’intérêt se confirme. On regrette qu’une telle présentation n’existe pas dans une perspective évangélique ; en attendant, celui-ci fera l’affaire, se recommandant lui-même par son côté ludique et la vision actualisée, positive, qu’il donne du protestantisme. 

    Voir aussi:  la présentation de Réforme.net