Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Régionalisme

  • Camisards, guerilleros de la foi

    Le documentaire de Thomas Gayrard est en DVD (et à la Librairie Jean Calvin)...

     

    Capture d’écran 2017-08-10 à 17.13.12.png

     

  • Méandres sauvages - de la Suisse aux Cévennes en passant par ailleurs

    Autre lecture cévenole pour cet été...

     

    Capture d’écran 2017-05-25 à 17.09.28.png

    La Suisse et les Cévennes entretiennent des affinités électives. Migrations des Huguenots vers le Refuge, formation des pasteurs du Désert au Séminaire d'Antoine Court à Lausanne; puis, en sens inverse, des missionnaires furent envoyés, et un grand nombre de ministres vint étoffer le corps pastoral cévenol. Liens familiaux, liens spirituels mais aussi financiers et commerciaux, l'axe Nîmes-Genève est au coeur de la géographie huguenote.

     

    Plus récemment, cet axe s'est fait touristique et mémoriel. Mais on connait moins les trajectoires des enfants rebelles de la Suisse venus trouver une nouvelle vie (souvent "libérée"), en Cévennes.

     

    A ce titre, le récit de Georges Vaucher est exemplaire. Né en 1900, à Neuchâtel, dans une famille protestante pieuse mais pauvre, il est placé chez un couple pastoral sans enfants. Eduqué dans une ambiance telle que ne la connaitront que ceux qui ont grandi dans le piétisme évangélique, teintée de morale biblique et, dans le cas de sa "mère", d'un pharisaïsme certain, il est, du jour au lendemain, placé dans un orphelinat. 

     

    Il s'en enfuit pour retrouver ses parents biologiques, ce qui est le début d'une longue vie d'aventures, guidée par l'amour de la nature, la curiosité, l'indépendance... Tour à tour ouvrier agricole, colporteur adventiste, contremaître, il multiple les expériences (foireuses pour la plupart) avant d'arriver en Cévennes. Ce sera sa patrie d'adoption. 

     

    Georges Vaucher deviendra alors une "figure" locale de Saint-Jean-du-Gard et Mialet. Spéléologue, c'est lui qui découvrira les nouvelles salles de la Grotte de Trabuc. Ses souvenirs de jeunesse, passionnants et rocambolesques, se lisent d'une traite. Encore une belle découverte pour vos lectures estivales...

     

    Préfacé par Daniel Travier.

     

    georges vaucher,saint-jean-du-gars,millet,générargues,anduze,cévennes,protestantisme,adventiste,piétisme,spéléologie,grotte de trabuc,daniel travier

     

  • Janet Teissier du Cros, une écossaise en Cévennes au temps des "années noires"

    Capture d’écran 2017-05-19 à 15.22.25.png

     

    Que liront les amoureux des Cévennes cet été ? Que liront les vacanciers pour s’immerger dans ces contrées solaires ? Cette année, nous leur conseillerons les mémoires, inédites en Français, de Janet Teissier du Cros.

     

    Paru en anglais sous le titre Divided Loyalties, Le chardon et le bleuet raconte, à la première personne et avec beaucoup de sel, les péripéties d’une écossaise en Cévennes pendant la Seconde Guerre mondiale.

     

    Janet a épousé François Teissier du Cros, polytechnicien et chercheur issu d’une famille protestante bien connue du Viganais, implantée à Valleraugue. Née dans la haute société écossaise, Janet reçoit une éducation « européenne », apprend le français et l’allemand, perfectionne son piano en Autriche, où elle fréquente le salon de Klara Wittgenstein, qui est alors un des hauts lieux de la culture viennoise. Cette jeune mondaine, qui ne perd pas une occasion de s’amuser, aime les grandes villes et voyage beaucoup, va se retrouver prise au piège de l’Occupation. Son mari fait prisonnier de guerre après la Défaite, elle se retrouve seule dans ce village des Cévennes.

     

    Le lecteur découvrira alors, avec beaucoup d’intérêt, la chronique d’un microcosme tiraillé par les doutes, les allégeances diverses, en prise avec les nécessités quotidiennes, les privations, les découragements et les espoirs des « années noires ». Il croisera des pasteurs-résistants (Olivès, Couderc, Henri Nick…), les jeunes maquisards et une communauté de réfugiés de tous horizons ; mais aussi une troupe d’anthropologues, dont Claude Levi-Strauss et ses parents, qui occupent discrètement leur maison de Camcabra. Il ira de Nîmes à Camprieux, en passant par Valleraugue et Mandiargues – noms de pays aux résonnances proustiennes pour qui les a fréquentés au temps des grandes vacances. L’écriture, enlevée et perspicace, parfois insolente, participe à ce vif plaisir de lecture, qui ne peut que s’accentuer d’une lecture en contexte.

     

    janet teissier du cros,cévennes,cycle protestants dans la france en guerre 1939-1945,le vigan,valleraugue,occupation

  • Les livres de votre été

    Capture d’écran 2016-07-11 à 09.24.02.png

    1. Jean-Paul Chabrol, ABCdaire des Cévennes, Alcide, 2016 (parution mi-juillet)

     

    Les Cévennes de A à Z, dans un guide informé et synthétique. Les Cévennes, au-delà de leur apparent ensauvagement, sont un paysage culturel pétri d'histoire que la lecture permet de découvrir.

    IMG_2089.JPG

     

    2. Philippe Lemonnier, Sur le chemin des huguenots, Drôme, Isère, Savoie, Haute-Savoie, Ouest-France, 2016, 15,90€

     

    Le tourisme culturel et la marche, sur le chemin pris par les protestants persécutés jusqu'au Refuge. Ce tracé du voyage d'exil a été remis à l'honneur grâce à l'Association Sur les pas des Huguenots.

    Capture d’écran 2016-07-11 à 09.37.34.png

     

    3. François Boulet, Refuge et Résistance, La Tronche 1939-1945, Ampelos, 2016, 15€

     

    Résistance et accueil dans une petite ville des Alpes, où le pensionnat protestant Brise des Neiges, sous l'impulsion d'Eva Péan-Pagès, sauvera une centaine d'enfants, juifs pour la plupart. 

    Capture d’écran 2016-07-11 à 09.51.24.png

     

    4. Yves Taulan, Voyage au bout ma nuit, Mission Timothée, 2015, 5€

     

    Un récit de vie poignant, de l'orphelinat protestant d'Anduze à la marginalité, et de la marginalité au salut en Jésus-Christ. 

    Capture d’écran 2016-07-11 à 10.19.04.png

     

    5. Laurent Clémenceau, L'Ancien et le Nouveau, Excelsis, "Eclairages", 2016, 10€

     

    Ce petit livre cherche à mettre en lumière les liens qui unissent l'Ancien et le Nouveau Testament. Proches de la prédication, ces chapitres thématiques, accessibles et bien écrits, donnent à méditer les promesses de Dieu et leur accomplissement en Christ. 

    Capture d’écran 2016-07-11 à 10.03.59.png

     

     

  • "Les chemins de la liberté"

    Capture d’écran 2015-09-23 à 10.33.11.png"Les Chemins de la Liberté" est une collection de livrets touristiques éditée par le Parc National des Cévennes. Elle permet notamment, grâce à ses petits guides illustrés et très bien faits, la découverte du patrimoine protestant en Cévennes.

    Celui-ci est consacré au "Pays de Jouany" et à la Restauration du protestantisme après 1715, par ce que l'on a appelé les Pasteurs du Désert (Antoine Court, etc...). Il propose 33 sites, pour l'essentiel accessibles en voiture ou situés sur des itinéraires pédestres balisés, ainsi qu'une randonnée inédite.

    Parmi eux, évidemment, Champdomergue, haut-lieu camisard et maquisard, remis à l'honneur par l'association Du CéFéDé à la ligne verte, dont les responsables ont été les chevilles ouvrières de ce livret. On y retrouvera les textes de nos spécialistes: Henry Mouysset, Jean-Paul Chabrol, Pierre Rolland, Daniel Travier, Laurent Aiglon, Guy Benoit, etc...

    Une ressource riche et précieuse pour pouvoir lire le paysage cévenol "littéralement, et dans tous les sens".

    Aussi disponible en Anglais.

  • Cévennes, regards croisés

    Les éditions Alcide récidivent... Superlativement magnifique.

    Capture d’écran 2015-09-02 à 17.55.42.jpg

  • Les Cévennes au XXIe siècle dans La Croix

    Alcide.png

     

    Petite présentation du livre de Patrick Cabanel et Philippe Joutard, Les Cévennes au XXIe siècle, une renaissance, sur La Croix.com.

    Lire l'article.

  • Les 120 ans du Club Cévenol

    IMG_0416.JPG

    La Librairie Jean Calvin était samedi dernier aux 120 ans du Club Cévenol, à Florac (Lozère).

    Ce club, fondé en 1894 par un pasteur, Paul Arnal, a contribué depuis plus de cent ans à la connaissance et au développement des Causses et Cévennes, en "innovant dans des domaines aussi variés que le tourisme, l'identité culturelle ou le parc national habité".

    L'occasion de signaler la parution, sous la plume de son président Patrick Cabanel et de sa mémoire vivante, Olivier Poujol, d'un livre qui retrace cette aventure : Le Club Cévenol (1894-2014), L'aventure d'un siècle entre Causses et Cévennes.

    Le Club édite aussi une revue fameuse, Causses et Cévennes, et tient un blog qui rassemble les actions de ses différentes "sections":

    Site du Club Cévenol.

    IMG_0549.JPG

  • Quel livre dans la poche cet été?

    cévennes,histoire des cévennes,protestantisme,culture cévenole,sortir en cévennes,tourisme cévennes,patrick cabanelLes Cévennes sont un continent où l'été voit affluer les marcheurs, flâneurs et autres baigneurs. Par où commencer lorsque l'on met les pieds dans ce pays ? Comme toujours, le meilleur point de départ est un livre ; pour pouvoir mesurer l'histoire millénaire que l'on foule de ses pas, la langue des paysages et la culture aussi discrète que présente en tous lieux, c'est encore un livre qu'il faut.

    Des premiers menhirs à la révolte des Camisards, de l'exode rural aux "nouvelles populations cévenoles", le temps cévenol bat, condensé, dans un petit ouvrage de synthèse : l' Histoire des Cévennes, en "Que sais-je?" de Patrick Cabanel. 

    Sur les marchés régionaux, c'est une valeur sûre, il s'envole sans qu'on ait besoin de le présenter. Entre les melons, dans la poche d'un jean. Et le soir sur la terrasse d'un mas, avec pour horizon la fameuse ligne bleue du Massif de l'Aigoual, ce n'est que du bonheur.

  • Les Cévennes au XXIe siècle, une renaissance

    Une réflexion passionnante sur le devenir et les nouvelles populations des Cévennes.

    12851.jpg

    Au début des années 1970, Jean-Pierre Chabrol écrit le Crève-Cévenne, qu'il sous-titre "les chants désespérés". L'ouvrage symbolise le cri d'un pays qui se meurt dans l'indifférence générale. Quarante ans plus tard, les mas sont restaurés, les écoles rouvertes, des espaces à nouveau conquis. Dynamiques, volontiers novatrices, les Cévennes du début du XXIe siècle offrent le visage d'une renaissance. Elles le doivent en partie à un renouveau démographique dont Philippe Joutard avait entrevu l'élan dès la fin des 70's.

    En 2011, le Club Cévenol a organisé un colloque sur les nouvelles populations des Cévennes. De là est née l'idée de cet ouvrage sous la direction de Patrick Cabanel...

    lire la suite (et voir le sommaire).