Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le blog Jean Calvin - Page 2

  • Les #100 livres cultes du protestantisme

    Mémoire du Désert héroïque.

     

    #98 Antoine Court, Mémoires pour servir à l'histoire et à la vie d'Antoine Court, de 1695 à 1729, édition Pauline Duley-Haour, Editions de Paris - Max Chaleil, 1995.

    désert,antoine court,histoire du protestantisme,révocation de l'édit de nantes,huguenots,cévennes,protestantisme,reconstruction,clandestinité,pasteurs du désert

     

  • Etre protestant à Montpellier

    Capture d’écran 2016-04-16 à 18.28.32.pngLes éditions Privat éditent une nouvelle histoire de la ville de Montpellier sous la direction de Christian Amalvi et Rémy Pech (la référence jusque-là était celle de Gérard Cholvy). 

    Un très beau volume qui prend en compte la dimension culturelle et religieuse, incluant le destin prépondérant du protestantisme dans la cité. C'est Pierre-Yves Kirschleger, historien et secrétaire de la Société de l'Histoire du Protestantisme de Montpellier, qui retrace les cinq siècles de cette histoire singulière et passionnante, des premiers troubles causés par les idées réformatrices aux recompositions récentes du protestantisme sous l'effet du mouvement évangélique (dont son implantation en périphérie de la ville - le "protestantisme des garages"!).

     

  • Protestants de France sur Arte


    Protestants de France - Bande-annonce France 5 par france5

  • Déconstruire l'homéopathie

    saoule hahnemann,homéopathie,occultisme,médecines parallèles,santé,science,histoire de la médecine,olivier faure

    Comment expliquer le succès de l'homéopathie? L'histoire de cette doctrine de soin ressemble à un roman. Cela est du en grande partie à la personnalité flamboyante de son inventeur, Samuel Hannemahn (1755-1843), considéré tour à tour comme un charlatan ou un génie.

     

    Pour Olivier Faure, la popularité de l'homéopathie est liée à ses aspects spirituels, voire religieux. Il en replace la genèse dans la médecine des Lumières, et nous dresse un portrait extrêmement intéressant d'Hannemahn, luthérien d'origine, prophète messianique et sectaire prétendant réunir l'ensemble des connaissances dans une théorie explicative unique, qu'il expose dans une "Bible": L'organon de la médecine rationnelle. La diffusion de cette médecine controversée - Hannemahn se posera volontiers en martyr de la science officielle - se fera par le biais de disciples à la personnalité exceptionnelle, et en remportant les suffrages non dans le monde académique, mais dans l'opinion publique.

     

    En réalité, Samuel Hannemahn est en symbiose avec l'idéologie du dix-neuvième siècle si bien décrite par Philippe Muray, et qu'il appelle "occulto-socialiste". Le principe fondateur de l'homéopathie repose sur la doctrine occultiste des correspondances (microcosme et macrocosme) et la croyance aux énergies dynamiques (par la dilution et la dynamisation d'un simple principe actif en quantité infinitésimale). L'auteur montre qu''lle rejoint les autres ésotérismes de son temps (animisme, vitalisme, magnétisme animal, phrénologie, hypnose...), le culte romantique de la Nature, et trouve un public dans les courants contestataires (saint-simonisme, fouriérisme, socialisme utopique), devenant la "plaque tournante d'une nébuleuse spiritualiste rêvant d'harmonie entre le spirituel et le rationnel, où se côtoient médecins et non-médecins, piétistes et socialistes, phréonologues, spirites et magnétiseurs."

     

    Sans entrer pour sa part dans le débat idéologique, l'historien analyse l'homéopathie comme un mouvement social et culturel qui a su s’adapter aux évolutions de la société et utiliser la critique d'une médecine classique "indifférente aux aspirations confuses et complexes de l'individu souffrant".

     

    Il donne néanmoins au chrétien averti de sérieux moyens de discernement. A l'heure où les médecines parallèles jouissent d'une faveur incroyable, il est important de prendre du recul et de connaitre leur origine occulte et pseudo-scientifique, contraire à l'enseignement biblique. L'efficacité de l'homéopathie apparait au final aussi réelle que douteuse, bien plus spirituelle que scientifique, philosophique que médicale ; la croyance du patient y joue un rôle essentiel. A ce titre, c'est une lecture fort instructive et documentée.

     

    Olivier Faure est professeur d'histoire contemporaine à l'Université Jean Moulin - Lyon III, et spécialiste de l'histoire de la médecine.

     

    A lire aussi: La recension de Vincent Viet dans la Revue française des Affaires sociales, 2015/4 n°4

     

    Et pour compléter:

    Capture d’écran 2016-04-07 à 16.01.19.png

    Capture d’écran 2016-04-07 à 16.01.54.png

     

  • La Librairie Jean Calvin de Paris sur Présence Protestante

  • Souvenirs de l'inauguration rue de Clichy

    Quelques clichés et tweets souvenirs de l'inauguration de la Librairie Jean Calvin rue de Clichy! (Cliquez sur la photo pour voir la suite).

    Capture d’écran 2016-04-01 à 12.46.11.png

  • Les #100 livres cultes du protestantisme

    Luther selon les Annales, 1928. Biographie mythique.

    #99 Lucien Febvre, Martin Luther, un destin

    martin luther,protestantisme,histoire du protestantisme,réforme,histoire de la réforme,lucien febvre,école des annales,historiographie protestante

  • Premier contact avec Karl Barth (1886-1968)

    Capture d’écran 2016-03-23 à 17.42.28.png

    L’œuvre de Karl Barth (1886-1968) est imposante et son influence a été déterminante pour le protestantisme de la 2nde moitié du XXe s. Aujourd’hui, un certain nombre en a entendu parler – principalement pour sa prise de position prophétique lors de la montée du nazisme, peu sont ceux à l’avoir lu, et une minorité peut dire le connaître.

               

    Voilà pourquoi cette synthèse d’Henry Mottu est particulièrement bienvenue. Elle aborde les grands thèmes de sa théologie : le lien entre Ecritures et Parole de Dieu, transcendance radicale du Tout-autre et centralité de Christ, sa dialectique du mal comme non-être et, ce qui lui a beaucoup été reproché, la nature de son universalisme et sa doctrine de la réconciliation. Le tout dans une perspective historique qui tient compte des contextes et de l’élaboration de sa théologie dans le temps. Pour cela, l’ensemble de l’œuvre est convoquée : celle de la dogmatique régulière (l’imposante Dogmatik inachevée, qui est en fait une série de cours rassemblés) et de la dogmatique irrégulière (traités, conférences, etc.).

     

    Même si l’approche aurait pu être plus critique – Barth pose un certain nombre de problèmes, surtout pour un lecteur orthodoxe (existe-t-il, par un exemple, un "oui" inconditionnel de Dieu à l'humanité indépendamment de la repentance et de la foi?) – l’exposé est clair, objectif et comporte de larges citations. Il permettra donc un très bon premier contact.

  • Bienvenue à la Librairie Jean Calvin Paris!

    IMG_0250.jpg

    IMG_0516.jpg

    IMG_0256.JPG

    IMG_0263.JPG

    IMG_0264.JPG

    IMG_0260.JPG

    IMG_0517.jpg

  • Voyage au bout de ma nuit

    témoignage,anduze,mission timothée

    Quand on se promène le long du boulevard Jean Jaurès, à Anduze, on longe le haut mur de ce qui fut l'orphelinat protestant.

    C'est là qu'Yves a grandi, sous le regard sévère et bienveillant de Marraine, la directrice. Il y entend la lecture de la Bible qui marque sa conscience; mais cela ne l'empêchera pas de suivre un instinct qu'il a sauvage et révolté.

    Photos à l'appui, Yves nous embarque dans une épopée tragique et déjantée - une vie de zone, de décrochages, de défonce, d'amitiés, d'amour, d'art, avec son style bien à lui, à pleurer de rire ou à pleurer tout court. Il décrit tout ; le quotidien de l'enfance à "La Famille", la communauté protestante d'Anduze et ses oeuvres, les Cévennes des 70's et 80's, les frasques, les foyers de jeunes travailleurs, l'instabilité chronique - autant de reflets d'une époque passée à se chercher et à se perdre.

    La réponse viendra alors qu'il ne s'y attend pas, en débarquant par hasard dans une maison d'accueil - nous sommes au début de la Mission Timothée - où il entendra à nouveau la Parole de Dieu. A partir de là s'ouvrira un autre chemin, celui de la paix, de la consolation et de la guérison. Comme il le dit lui-même, "Dieu nous cherche dans les ténèbres". C'est dire vrai, car il y a un bout au voyage dans la nuit.