Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De la foi au catéchisme et du catéchisme à la foi : Instruis-moi dans ta vérité

2194.jpg« A l’âge de dix-neuf ans, j’ai lu  L’Institution chrétienne et ma vie a changé, mes doutes quant aux raisons  de croire s’étant envolés ! ». Tels sont les propos de P.WELLS qui préface la Brève instruction chrétienne du réformateur genevois tombée dans l’oubli par l’arrivée en 1536 de l’œuvre théologique colossale qu’est l’Institution Chrétienne. Ce traité, Instruis-moi dans ta vérité, n’est rien d’autre qu’un résumé de l’IRC auquel Calvin voulait accorder le statut de catéchisme pour l’ensemble de l’Eglise (ce qui fût le cas à partir de 1542, date à laquelle, ce traité fut remplacé par un catéchisme conçu sous forme de questions-réponses en vigueur dans les Eglises réformées de langue française, à Genève, en France et dans les églises wallonnes des Pays-Bas).

Le texte que nous vous proposons de redécouvrir est une adaptation en français courant réalisée par Pierre Courthial (ex-doyen de l’actuelle FJC) à partir du texte original de 1536-1537. En quelques pages, J.CALVIN met au service de l’Eglise ses talents littéraires pour répondre aux questions de celui qui cherche Dieu. Le traité se décline en 6 parties. La première partie traite des moyens qui sont donnés à l’homme pour parvenir à la connaissance de Dieu. Dans la seconde, il définit dans un bref commentaire du décalogue le rôle de la Loi pour le croyant justifié par la foi. La troisième partie, la plus longue, explique dans l’esprit du SOLA FIDE ce qu’est la vraie foi (origine, objet, fruits). La quatrième partie, plus pratique se cristallise sur la prière comme élément de la vie de piété. La cinquième partie qui est la plus courte traite des sacrements. Enfin, la sixième et dernière partie dépeint le rôle et les responsabilités des pasteurs dans l’Eglise et des magistrats dans la cité.

Dans cet opuscule le réformateur veut simplement reposer les fondements bibliques de la foi (mis à part la position calviniste sur les sacrements – pp.65-67 et la prédestination – pp.31-33 qu’il faut néanmoins comprendre à la lumière de sa christologie ce que font rarement ceux qui la critique !!) en les présentant d’une manière pratique.

Une publication qui permet de découvrir la pensée de CALVIN, comme toujours, simple, lumineuse et accessible ! Peut également servir de base pour tout travail de catéchèse auprès des jeunes.

J.M.

Les commentaires sont fermés.