Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vie et mort de Jean Cavaillès (1903-1944)

13436.jpgLes marchés sont souvent le lieu de rencontres inattendues et bienvenues ; ce fut par exemple le cas cette année avec André Rosenberg, auteur d'un terrible et complet Les enfants dans la Shoah (Editions de Paris), ou encore plus récemment de Bernard Pudal, professeur de science politique à Paris X - Nanterre et spécialiste du communisme.

L'occasion de la discussion fut ce petit livre du philosophe Georges Canguilhem, consacré à la "logique de l'engagement" de Jean Cavaillès dans la Résistance, soulignant la continuité entre la rigueur de sa pensée et l'action armée, jusqu'au martyre.

Bernard Pudal, qui en savait un rayon, a en fait consacré une notice biographique à ce personnage atypique, philosophe des sciences, mathématicien, et protestant, dans Le Maitron / Dictionnaire biographique / Mouvement ouvrier, mouvement social, 1940-1968, Editions de l'Atelier.

L'auteur nous a aimablement transmis sa notice ; elle introduira le lecteur au Dictionnaire, et plus largement, à la vie de Cavaillès:

"...si on lui survit,

c'est qu'on a fait moins que lui."

Télécharger ici la notice.

Le Dictionnaire est une oeuvre collective énorme, dirigée par Claude Pennetier ; 45 volumes pour la période 1789-1940, et "encore au travail puisque la période 1940-1968 est en voie d'achèvement". Il est accompagné d'un support CD-ROM, et toute une partie des notices est accessible en ligne ( http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/) 

9782708238824_1_75.jpg

Les commentaires sont fermés.