Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Au fond de l'abîme : le pasteur Manen au Camp des Milles

12028.jpg

"Si l'écho de leurs voix faiblit, nous périrons". Paul Eluard

 

Cette belle justification de la mémoire et du témoignage se trouve dans la présentation des objectifs du mémorial du Camp des Milles.

Dans le Camp des Milles, situé près d'Aix-en-Provence, on a interné entre 1939 et 1942 plus de 10000 personnes, dont un certain nombre fut ensuite déporté vers Auschwitz, via Drancy et Rivesaltes.

La pasteur Henri Manen, qui était entré librement pour porter assistance aux protestants détenus, s'est servi de son statut et de ses relations pour faire sortir de nombreux juifs, en leur remettant de faux papiers ou de faux certificats de baptême.

Ils étaient alors exfiltrés vers les Cévennes, où son ami le pasteur Donadille (Vialas) s'arrangeait pour trouver des caches dans les familles.

Au fond de l'abîme est le journal de camp du pasteur Manen, publié aux éditions Ampelos avec le soutien du site-mémorial du Camp des Milles. Préface de Philippe Joutard, postface d'Alain Chouraqui.

A voir aussi :

- Patrick Cabanel, Résister, voix protestantes

- Le très beau site du Mémorial du Camp des Milles.

Les commentaires sont fermés.