Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le mal et la croix - Henri Blocher

11046.jpgLes éditions Excelsis rééditent une référence d'Henri Blocher (auparavant chez Sator), Le mal et la croix, La pensée chrétienne aux prises avec le mal.

L'apport d'Henri Blocher à "l'hamartiologie" (doctrine du péché) est souligné par Alain Nisus (L'amour de la sagesse, Hommage à Henri Blocher, "Interprétation", Excelsis, 2012):

"Henri Blocher a beaucoup réfléchi sur la question du mal, du péché en général, du péché originel en particulier ainsi que du châtiment éternel, et sur ces questions, il a fait un certain nombre d'apports décisifs. Outre la présentation pédagogique qu'il a proposée dans Le mal et la croix, des thèses de quelques grands philosophes et théologiens [Kierkegaard, Kant, Bonhoeffer, Moltmann...] en matière de théodicée ["justification de la bonté de Dieu en dépit du mal qui existe dans le monde"], son apport a été de montrer que la confession de l'opacité du mal était la seule "réponse" à cette épineuse énigme. Toutes les autres "solutions" tendant à expliquer le mal atténuent sa malignité". (p.30)

Et plus loin:

"L'Ecriture n'offre pas de question théorique à la question du mal, mais propose une réponse pratique. [...] Dans la croix du Christ, Dieu a triomphé du mal..." (p.31)

De nombreux théologiens ont tenté de résoudre ce problème, engageant l'interprétation des textes sur un terrain plus que glissant. Sobrement, Henri Blocher répond, montre les failles, et rétablit la vérité biblique. 

Pour ceux qui souhaitent aller plus loin, ou une fiche de lecture détaillée (et critique dans le bon sens du terme), il existe un travail de Jean-René Moret (étudiant à la FJC), très clair : télécharger ici.

Les commentaires sont fermés.