Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

François Guizot (1787-1874), la nécessité de l'Histoire

1979.jpgFrançois Guizot, homme public majeur du XIXe siècle et protestant (qui mena plusieurs carrières parallèles), fut aussi un immense historien. Olivier Rey le cite dans Une folle solitude :

J'avais à coeur de ramener parmi nous [...] un sentiment de justice et de sympathie envers nos anciens souvenirs, envers cette ancienne société française qui a laborieusement et glorieusement vécu pendant quinze siècles pour amasser cet héritage de civilisation que nous avons recueilli. C'est un désordre grave et un grand affaiblissement que l'oubli et le dédain de son passé.

François Guizot, Mémoires

On peut avoir un doute sur la gloire du passé, et pourtant reconnaitre la nécessité de le recueillir. Pour qui souhaite connaître davantage le personnage passionnant que fut "Monsieur Guizot", il existe la biographie que lui a consacré Laurent Theis : Laurent THEIS, François Guizot, Fayard, 2008 (un de nos grands bonheur de lecture de ces dernières années).

Il vous est possible aussi de podcaster la conférence de Laurent Theis à la Librairie Jean Calvin - heureux souvenir.

Et aussi, parcourir le site www.guizot.com : très bien fait, sobre et efficace (quelles vertus!), et doté d'un nombre impressionnant de ressources, à commencer par des vidéos avec les plus grands historiens (dont Pierre Nora).

Les commentaires sont fermés.