Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Crise de l'éducation : le fantasme de l'homme auto-construit

10065.jpgLa "crise de l'éducation" dont parlait Hannah Arendt, et celle, plus profonde encore, de la transmission, appellent la réflexion. Plusieurs essais, aussi passionnants qu'éclairants, ont retenu notre attention, pointant avec justesse ses origines, et leurs conséquences potentiellement désastreuses (y compris dans la sphère religieuse, témoin cet article de Die Welt).

Le dernier, qui nous a été tout spécialement recommandé par notre pasteur lors de nos "réunions d'équipe", est celui d'Olivier Rey : Une folle solitude, le fantasme de l'homme auto-construit (Seuil)

L'ouvrage est d'une qualité exceptionnelle, il faut le dire, même si sa densité et son cheminement nécessitent une vraie bonne volonté, ainsi qu'une discipline (au sens "d'attitude de disciple" et de "règle de conduite" que l'on s'impose). Toute lecture est discipline de l'esprit.

Pour atténuer au maximum les difficultés, nous posterons dans les prochains temps une fiche de lecture détaillée qui permette d'éclairer les principaux concepts, de baliser un peu le chemin... 

En attendant, ceux qui le souhaitent peuvent avoir un aperçu du contenu dans cette recension, parue dans La revue nouvelle en 2007:

Lire la recension.

 

Les commentaires sont fermés.